Permaculture

"Ma Permaculture"

par JM

Je remercie toutes les personnes qui ont réalisé les pages ou vidéos citées ci-dessous.

La permaculture est une méthode systémique et globale qui vise à concevoir des systèmes (par exemple des habitats humains ou des systèmes agricoles) en s'inspirant de l'écologie naturelle et de la tradition (dans le bon sens du terme).

Elle ambitionne une production agricole durable, très économe en énergie.

Biomimétisme : la nature reste le seul ingénieur capable de créer des multitudes de cycles de production sans consommer d’énergies fossiles, ni produire de déchets.

Ecomimétisme : produire, consommer, s'organiser, communiquer, etc., comme la nature vivante, résultats de 3,8 milliards d'années d'évolution de la biosphère.

Tradition : transmission continue d'un contenu culturel à travers l'histoire depuis un événement fondateur ou un passé immémorial.

Mes principes de culture (non exhaustif car on apprend, constate, expérimente tous les jours) :

La biodiversité, c'est l'ensemble des êtres vivants, végétaux et animaux, et de leurs interactions.

Mon sol n’est jamais à nu : le « paillage » garde l’humidité nécessaire, évite l’érosion du sol, protège des maladies, apporte de la vie nécessaire au prochain principe.

Mon sol est vivant : multitude d’être vivant qui vont vous aider à avoir une terre fertile.

Je ne bêche pas le potager (l’outil ne sert qu’à faire un trou pour planter « un arbre par exemple »).

Je recycle tous mes déchets biodégradables au jardin ( à différents endroits en fonction du temps de décomposition et de la teneur en Ph, par exemple les agrumes, les plantes acides, les aliments cuits).

Lorsqu’une plante a terminé de me donner des légumes, j’attends un peu ensuite je coupe au ras du sol en laissant la racine en terre.

J’intègre régulièrement du BRF ( bois raméal fragmenté) génial pour avoir des champignons et surtout du mycélium sous la terre, de la cendre de bois également, des coquilles d’œuf.

J’utilise des purins comme engrais, répulsif (ortie, consoude, prêle…).

Je laisse faire : semis spontané, légumes perpétuels, tant qu’une plante fait des fleurs je l’encourage.

Si possible j’évite d’arroser (je donne beaucoup d’eau aux racines à la plantation), je praline les petites racines (petits fruitiers, poireaux…).

J’associe les variétés, je mixe avec des fleurs et des aromatiques, je laisse une place pour les orties.

Je fais une rotation dans mes cultures (connaître les familles de légumes, ami(e)s, protect(rice)eurs).

J’observe, j’essaie, je note, je partage, je reçois. ☺

Cadeau: tout le monde a le droit de manger

J’allais oublier : je récolte, je cuisine et je fais découvrir l’addiction pour les bons légumes du jardin.

Et si j’en ai trop : méthodes de conservation non énergivore (lactofermentation, vinaigre, sucre, lyophilisation, confit…).

Offrir un légume ça fait toujours plaisir, des graines aussi, on échange, on découvre

On permet aussi aux plus « belles » plantes (à définir !) de terminer leur cycle et de monter en graine. Semences qu’on récoltera par après pour augmenter son autonomie et.. partager avec d’autres jardiniers.

Je veux commencer mais je n’y connais rien: ici ou ici.

BON AMUSEMENT